Le bruit de l'infrastructure routière


Note : 3.7/5 (15 notes)

Mots-clés : , , , ,

 En 1987, le CREAT a publié une étude sur le contournement nord de Wavre. Cette étude comprenait une carte de contours de bruit pour un passage de 200 véhicules/heure. Il est certain que ces chiffres ne correspondront plus à la réalité. D'une part, parce que le trafic a augmenté, d'autre part, parce que le projet a évolué.









Cependant, nous pouvons déjà être certains que le contournement ne sera pas sans conséquence pour le voisinage. Tout cela dépendra du profil de la route, des déblais et remblais, des effets ou non de résonance par exemple. Il est donc impératif de connaître (même théoriquement), les effets de cette nouvelle infrastructure.
Les cartes ci-dessous représentent donc les effets théoriques du contournement en matière de bruit. (Source Notice Incidence). Elles définissent un niveau moyen de bruit, mais pas la gêne ressentie, ni l'émergence. Elles auraient avantage à couvrir une zone plus importante pour délimiter plus précisément les effets, par exemple sur Doiceau.
Il est clair que cette infrastructure aura des conséquences non négligeables, pour le quartier du Culot (voire la chaussée d'Hosté ou la chaussée d'Ottenburg pour partie) à Wavre ou celui du Bois du Roux à Grez-Doiceau. Au delà des habitations, des lieux importants de promenades ou de grand intérêt biologique seront également concernés.

Situation existante

 
Avec le contournement et le trafic actuel

 
 
Avec le contournement et le trafic prévu

   
Avec le contournement et le trafic prévu (et écrans anti-bruit)

 

 

Pour en savoir plus sur le bruit routier.

Si le trafic routier est la cause principale de la nuisance sonore pour les citadins, l’établissement d’un lien entre lutte contre le bruit du trafic routier et aménagement urbain ne s’est fait jour que dans les années 90. Côté réduction à la source, les résultats les plus marquants sont les gains obtenus en ce qui concerne le contact entre le pneu et la chaussée. Les politiques d’aménagement et de la réduction du bruit routier sont notamment axées sur la gestion du trafic (zones 30, ralentisseurs), l’amélioration des structures cyclables et piétonnes, la gestion du stationnement et la gestion du trafic du fret.
Source www.bruit.fr
 

Bruit de la circulation routière: nouvelles connaissances et possibilités de réduction (2006)

En savoir plus
 

Nuisances sonores dues au trafic – revêtements silencieux

En savoir plus (lien brisé)
 

Les fiches du Vademecum du bruit routier urbain

Source IBGE

source de l'article


Sources et impacts sanitaires du bruit des transports

Nous ne pouvons que vous recommander la lecture de ce vade-mecum, propre à vous informer sur la problématique du bruit.

Extrait de la présentation

Les nuisances sonores générées par les différents modes de transport représentent une menace sérieuse pour la santé humaine. Plus de 44% des citoyens de l’Europe des 25 sont régulièrement exposés à des niveaux de bruit reconnus comme étant dommageables pour la santé par l’OMS. De multiples possibilités existent pour réduire cette exposition, mais elles ne sont pas toujours aisées à mettre en œuvre, si tant est que la volonté de le faire soit au rendez-vous. Pour aider à appréhender cette nuisance complexe, la Fédération a réalisé une synthèse : « Sources et impacts sanitaires du bruit des transports » qu’elle met à disposition sur votre portail de la santé environnementale.
 
Pour télécharger le document, cliquez sur le titre : « Sources et impacts sanitaires du bruit des transports »

Que ce soit à l’école, au travail ou lors de loisirs, le bruit affecte considérablement notre qualité de vie en gênant les activités quotidiennes. Le trafic est la source de bruit environnemental la plus largement répandue à travers le monde et la gêne, les perturbations du sommeil, les maladies cardiovasculaires sont autant de maux qui peuvent découler de notre exposition à cette nuisance. Mais l’appréhension de cette nuisance « universelle » reste complexe et la lutte contre celle-ci rencontre de nombreux obstacles tant techniques que législatifs, mais aussi culturels.

L’objectif de notre synthèse « Sources et impacts sanitaires du bruit des transports » est non seulement de fournir une information aussi complète que possible aux citoyens, mais également de mettre en avant les éléments de solutions pouvant être mis en application par les pouvoirs locaux et régionaux.

En effet, qu’il s’agisse de bruit aérien, routier ou ferroviaire, des mesures peuvent être prises pour limiter les impacts sanitaires du bruit, tant en terme de réduction à la source que d’atténuation de sa propagation ou de sa perception. Néanmoins, il s’agit avant tout de revoir la gestion de la mobilité et de l’aménagement du territoire, facteurs déterminants de notre recours à des modes de transports plus ou moins respectueux de l’environnement.

En outre, la directive européenne 2002/49/CE définit les obligations des États Membres quant à la gestion du bruit issu des transports. L’évaluation de sa mise en oeuvre, publiée au mois de juin de cette année, montre de nombreuses lacunes dans ce texte législatif, tant en terme de définition des objectifs que de respect de ces derniers par les États Membres. La Région wallonne est notamment concernée par un important retard pour la réalisation et la publication des cartes de bruit ainsi que des plans d’actions. Ces derniers doivent être soumis à consultation du public cet automne. La révision de la directive 2002/49/CE, prévue dans le courant de l’année 2011, sera suivie attentivement par les associations de protection de l’environnement.

De multiples pistes d’actions existent, allant des comportements individuels à une meilleure prise en compte de la problématique bruit dans les processus de gestion de la mobilité et de l’aménagement du territoire. Les plans d’actions prévus par la directive END (Environment Noise Directive) seront par ailleurs bientôt soumis à consultation du public... N’hésitez pas à y prendre part ! Les informations seront reprises sur notre site santé-environnement.be

Bonne lecture.
Pour télécharger le document, cliquez sur le titre : « Sources et impacts sanitaires du bruit des transports »

Rédaction Valérie Xhonneux

Comité de relecture : Empreinte, Villages de qualité supérieure, Ecoconso, , CLPS du Brabant Wallon, Paul-Louis Colon (ULg) et Pierre Courbe, Alain Geerts, Véronique Paternostre, Pierre Titeux


 

D'autres informations similaires




 
Modèle several3 par Net-Tec Internet Solutions Adapté pour ViaBloga par Alexandre Fontenaille.