Le contournement nord de Wavre est-il propre à désengorger Gastuche?


Note : 4/5 (6 notes)

Mots-clés : , ,

A notre sens, il est malaisé de prévoir le résultat du contournement à cause du phénomène de percolation.



La version optimiste est que tout-le-monde prendra la N25 et le contournement. (Voir sur la carte, le trajet en mauve).

Au niveau des rond-points prévus sur la chaussée de Louvain (N268), que vont-ils faire?
Soit ils continuent via le contournement pour se rendre dans le zoning.
Soit ils reprennent la chaussée de Louvain,(N268) pour rentrer dans Wavre. 
Donc, la chaussée de Wavre (N268) sera complètement libérée de la plus grosse part de son trafic de transit. Cette version optimiste ne fera pas l'affaire des commerçants qui ne verront plus le trafic de transit qui permet d'achalander leur commerce.

Une version, moins optimiste, est que cela ne changera rien ou fort peu ou que le trafic pourrait augmenter. (Voir sur la carte le trajet en bleu)

En période de fort trafic (mais pas seulement), l'ancienne chaussée de Wavre du centre sportif au carrefour d'Ursel, est souvent privilégiée, parce que la circulation y est plus fluide, voire plus rapide (limitation à 90 km/h). Le matin, mais aussi en fin de journée, la tentation pourrait être de ne pas prendre la N25, mais bien la 268. D'autant que personne ne peut réellement prévoir si le contournement restera une simple voie d'accès au zoning ou deviendra une voie de transit pour rejoindre la E411.

Comme le plan de mobilité de Wavre l'a démontré, la majorité des personnes qui rentrent dans Wavre le font pour une raison et non pas pour simplement transiter. Nous avons donc étudié sous cet angle, l'usage des giratoires qui permettent le croisement entre la N268 et le contournement en considérant l'importance des flux dominants.
Dans la circulation du matin vers le centre de Wavre, l'automobiliste qui vient de la Gastuche aura à subir le trafic venant de la N25 qui se rend également vers le centre de Wavre. (Nous retirons sciemment la part des autres trafics). Ce trafic en provenance de la N25 en direction de Wavre n'est pas encore connu.
Il pourrait arrêter de prendre la N268 s'il constate que son temps d'attente à ce giratoire est trop important par rapport au trajet par la N25.
Dans la circulation du soir en provenance de Wavre, l'automobiliste en transit a le choix. Il subit certes un flux en provenance du contournement, mais cela ne conditionne pas son choix de prendre la N25 ou la 268. Ce choix sera conditionné soit par son temps de parcours ou par les facilités dont il veut profiter à Gastuche

En ce qui concerne les camions, tout dépendra, entre autres, de la taxation appliquée ou non au contournement.(Voir ceci)

Dernier point: il faut que pour atteindre l'efficacité promise par ses promoteurs que la totalité soit réalisée et donc qu'il ne s'arrête pas à la N268. La construction du contournement implique un budget important, sera-t-il suffisant? Alors, pour résoudre le poids du trafic sur la chaussée de Wavre, il existe d'autres solutions, moins coûteuse, aussi, voire plus efficace et avec beaucoup moins d'impacts négatifs.


D'autres informations similaires




 
Modèle several3 par Net-Tec Internet Solutions Adapté pour ViaBloga par Alexandre Fontenaille.