Une mobilité hors contrôle: les zones de percolation


Note : 4.1/5 (20 notes)

Mots-clés : , , ,


L'ouverture d'une nouvelle voirie, (singulièrement celle d'un contournement, dans une zone particulièrement sensibles aux surcharges de réseau, dans laquelle sont imbriquées différentes "zones de chalandise", avec des effets plus ou moins attractifs) peut conduire à diminuer la capacité de contrôle du trafic. (voir par exemple:GSK et le contournement Nord de Wavre : étude de mobilité
En effet, sur base de la Théorie de l'eau: influence sur les voies secondaires nous avons déterminé 10 points où les automobilistes pourraient dévier de la route idéale que nous leur avons dessinée (le contournement en évitant Gastuche).
  • Les points 1 & 1 bis, 2 et dans une moindre mesure 3 sont des points de percolation possible en cas de blocage au niveau des rond-points.
  • Le point 4 peut être un point de percolation possible pour ceux qui hésiteraient à prendre la E411 et qui voudraient se rendre à Bruxelles ou dans la périphérie par le réseau secondaire.
  • Le point 5, malgré les dispositifs mis en place, pourra être un lieu de déviation du trafic en heure de pointe.
  • Le point 6 et dans une moindre mesure le 7 sont similaires au point 4.
  • Le point 8 permet une accessibilité à la N25 en évitant le rond-point (lien avec l'urbanisation de la ZACC de Gastuche)..
  • Les points 9 et 10 devraient pouvoir ramener la circulation sur la N25. Nous aurions pu rajouter un point 11 similaire au niveau du point 1.
La situation sans contournement est déjà préoccupante et nécessiterait des mesures d'aménagement. Elle le serait potentiellement plus avec lui si aucun aménagement n'est prévu.

D'autres informations similaires




 
Modèle several3 par Net-Tec Internet Solutions Adapté pour ViaBloga par Alexandre Fontenaille.