Comparaison des deux études de mobilité disponibles

Et les enseignements que l'on peut en tirer.

Note : 3.6/5 (20 notes)

Mots-clés : , , , , ,

Les deux études en question sont  

 
Les notes de la rédaction font l'objet d'informations qui ne sont pas tirées des documents comparés.


Remarque générale

Il est de notoriété publique que 30% à peine des déplacements sont des trajets domicile-travail et domicile-école, le solde de 64% étant du loisir.

De 2008 à 2030, le nombre total de trajets augmente de 22%. Cette évolution s’explique par une hausse importante des trajets pour «autres motifs» (+27%) et, dans une moindre mesure, par une hausse des trajets domicile-travail (+10%) et domicile-école (+16%).

Source : Perspectives de l’évolution de la demande de transport en Belgique à l’horizon 2030 du Bureau fédéral du Plan et SPF Mobilité et Transport

Flux journaliers

Comparaison entre les chiffres du PICM de Grez-Doiceau et ceux du PSR de Wavre. 

 

PICM Grez-Doiceau … (Agora 2005) :

D’après les comptages de 2003 : 5.292 evp/j en direction de Gastuche et 5.024 en direction de Wavre, soit un total de 11.300 evp/j pour les deux directions cumulées sans que la destination finale ne soit connue (écoles, commerces, etc.).

Note de la rédaction : entre 2003 et 2011, l’augmentation du flux journalier a été estimée à 9%.

PSR Wavre (étude Transitec - 2003) : 

Le flux journalier sur la N268 était évalué (d’après comptages) à 17.400 evp/j, soit une différence de 6.000 evp/j.

Sur une autre carte du PSR de Wavre, à la sortie de Gastuche, le chiffre est de 13.000 evp (figure n°1.2.3. du PSR)

  • Une différence significative entre les chiffres des deux études apparaît.
    •  La question se pose alors de la validité globale de ces études. Le PSR présentant cela comme un trafic de rocade. Notons bien que l’étude présente la solution du contournement avant toute analyse !
  • Un nombre important de véhicules (entre 4.000 et 6.000 selon les études) provient de Wavre même (Basse-Wavre, Chermont, …).
    • La question se pose à propos des flux internes à Wavre, lesquels ne concernent de facto pas le contournement.
  • La destination finale des véhicules traversant Gastuche n’est pas connue.
    • Le fait que ces véhicules se rendent dans les écoles ou les commerces (à tout le moins comme étape intermédiaire) implique de facto que le contournement ne sera pas utilisé pour ces déplacements.
  • Ni l’une, ni l’autre de ces études ne valident réellement par leurs chiffres la pertinence d’un contournement. Par contre, elles pourraient valider uniquement un contournement de Gastuche.

Ecoles

En 2003, selon le PSR, Wavre comptait 10.500 élèves dont 5.000 élèves de moins de 12 ans .  2/3 de ces élèves de moins de 12 ans sont conduits en voiture et la moitié des élèves de plus de 12 ans viennent également en voiture. Or, 60% des élèves de toute l’entité wavrienne se trouvent dans les établissements du centre-ville. Cela génère de 9 à 10.000 déplacements journaliers en voiture (aller & retour).

Notes de la rédaction :

  • une observation effectuée en 2004 montrerait qu’en période de congés scolaires, les bouchons disparaissaient.
  • La ville de Wavre est une ville qui compte de nombreux commerces dans son centre.
  • La ville de Wavre offrirait quelques 20.000 « emplois » dont 6.500 sont situés dans le zoning Nord.

Passages à niveaux

On dénombre, entre la E411 et Basse-Wavre, 5 passages à niveaux sur des voies plus ou moins importantes,  la plus importante étant sur la N4 (Chaussée de Bruxelles). En 2003, on recensait 112 trains de marchandises et 85 trains passagers/jour.

Le PSR fait état d’une baisse de capacité des voies qui traversent la ligne de chemin de fer d’un tiers aux heures de pointe, ce qui est excessif.

Note de la rédaction : différentes observations font mention d’un temps d’abaissement des barrières anormalement long lié, par exemple, à la position des trains sur les quais de Basse-Wavre.

Ces différents éléments plaident pour la thèse d’un problème de mobilité intra muros qu’un contournement ne pourrait sans doute pas résoudre. Les embouteillages seront donc sans doute présents pour encore longtemps. Ce n’est pas pour rien que la ville a lancé un Guide urbanistique et environnemental du centre-ville de Wavre - WAVRE 2030.

En tout état de cause, il est regrettable qu’il n’y ait pas de plan intercommunal de mobilité en lien avec les communes avoisinantes, pour obtenir une situation globale plus parlante et plus proche de la réalité.

D'autres informations similaires




 
Modèle several3 par Net-Tec Internet Solutions Adapté pour ViaBloga par Alexandre Fontenaille.