A qui profite le zoning?


Note : 3.2/5 (54 notes)

Mots-clés : , ,

Un développement particulier, de la province (IBW à la ville)

Le zoning Nord de Wavre est un zoning communal, propriété de la ville de Wavre, et géré par l’Intercommunale du Brabant wallon (IBW). C’est l’unique exemple de parc de ce type dans la province. Nous ne ferons pas ici l’historique complet de ces infrastructures, mais notons que le point de départ date des années 1970 et que c'est un bassin d'emploi important dans la région. A la même époque semble-t-il (1979), une réservation est faite au plan de secteur pour un contournement.

Pour différentes raisons, le parc s’est d’abord développé dans sa partie centrale, puis ensuite s’est étendu vers l’est où se trouve la société GSK et le départ de l'éventuel contournement, avant de se développer dans les années 2000 vers l’ouest. (Utilisez ce lien pour voyager dans Google Street et visitez le zoning). Une des explications avancées est le retard pris dans certaines expropriations à cause de recours divers.
Mais l'implantation de GSK au bout du zoning, du côté d'Ottenburg pose néanmoins question. Pourquoi avoir placé l'entreprise la plus génératrice de trafic au bout du bout du zoning?

Le zoning s'est développé sur de très bonnes terres agricoles. Ce sont plusieurs centaines d'hectares dont ont été privés les agriculteurs locaux. L’expropriation des terrains a été faite par l’IBW, qui les aurait équipées et revendues/cédées à la commune de Wavre.
Selon les chiffres en notre possession fournis par des acteurs proches de ce dossier, les dernières expropriations ont été faites, il y a une quinzaine d’années, au prix de 900.000 BEF à l’hectare, soit 2,23 Euros au m².
Après la construction des routes et le placement des impétrants, ils auraient été revendus à la commune au prix d’achat + 3%, soit 2,29 Euros.
La commune, quant à elle, a pu revendre cela aux utilisateurs finaux au prix de 88 Euros au m², soit 880.000 € l'hectare.
Si cela devait s'avérer, les marges seraient énorme
(les actes de vente pourraient définitivement nous éclairer à ce sujet). (Même si les marges sont inférieures se pose la question de leur existence.) Cela signifierait que ces transactions ont  généré quelques dizaines de millions d'euros. De quoi alimenter largement le budget communal. S'ajoute à cela les additionnels au précompte immobilier.
Wavre peut donc se targuer d'être la deuxième ville la moins taxée de Wallonie ce qui est tout bénéfice pour ses habitants et sans doute aussi pour ses élus.

Par ailleurs, l'IBW continue à apporter son aide à la ville en finançant des réservoirs d'eau ou des études. Ainsi, pour le Contournement nord de Wavre, à la demande de la Ville, l'IBW a pris l'initiative de démarrer les études dans ce dossier indispensable au développement de Wavre dit-on.

Il est donc légitime de s'interroger sur le financement de ce zoning. L'IBW est une intercommunale pure à caractère d'utilité publique depuis 1986. Ses actionnaires sont la Province du Brabant wallon et ses 27 communes, ce qui représente ± 395.000 habitants. Il s'agit donc d'un organe "au profit" de l'ensemble des Brabançons wallons. Pourquoi a-t-elle cédé si bon marché ses terrains, donc ses actifs,et pourquoi le zoning nord de Wavre est-il le seul parc lié à l'IBW, propriété d'une commune.
 
Peut-être cela est-il lié à la personnalité de Charles Aubecq. Charles Aubecq, homme politique belge wallon, membre du MR, fut de 1976 à 1982, échevin des Travaux, de 1983 à 2006, bourgmestre de Wavre et de 1983 à 2015, président de l'Intercommunale du Brabant wallon, si l'on en croit sa biographie. (Ce qui n'est pas rigoureusement exact si l'on en croit Cumuleo).
Il fut également sénateur, député wallon et de 1985 à 1988, Ministre du Budget, des Finances et des Travaux subsidiés pour la Région Wallonne. Il avait, dit-on, Wavre dans son coeur et ses électeurs le lui rendaient bien, ce qui est somme toute assez normal quand on est peu taxé.


Quelques chiffres sur le zoning

Superficie
Emplois
Rentrées fiscales
135 ha 17 (2014)
 

Essentiellement les additionnels au précompte immobilier (2)

187 ha (2016) 11 400(1) Essentiellement les additionnels au précompte immobilier (2)
 

(1) Notons que Wavre offrirait sur l’ensemble de son territoire quelques vingt mille emplois pour une population de trente mille personnes.

(2) A Wavre, il n’y a pas de taxes sur le personnel occupé, sur la force motrice, les enseignes et réclames lumineuses, les locaux, les  activités économiques, en général. Ceci dans le but de favoriser l’entreprenariat et  création d’emplois.

Source IBW

 

Prospective

Le développement d'un contournement pourrait conduire à une extension du zoning le long de cette nouvelle infrastructure et donner naissance à une ceinture urbanisée autour de Wavre. C'est d'ailleurs la question que pose cet article:
 

D'autres informations similaires




 
Modèle several3 par Net-Tec Internet Solutions Adapté pour ViaBloga par Alexandre Fontenaille.