La solution déjà budgétisée et acceptable financièrement et environnementalement


Note : 3.3/5 (6 notes)

Mots-clés : , ,

Nous pouvons lire à la page 52 du résumé non technique "que l’ensemble des aménagements 2.3, 2.4, 4.1 (nouvelle  voirie d’accès à l’E411, nouveau passage sur l’E411, parking de délestage) [que nous appelerons "alternative" dans la suite de l'article NDLR]  constituent à eux  seuls, presque une alternative au tracé du contournement, sans pour autant apporter l’avantage d’un accès général supplémentaire au parc d’activités pour résoudre les problèmes d’accessibilité et de sécurité.   S’agissant en outre de travaux considérables, ils ne sont pas  repris dans une séquence temporelle réaliste."

Comment fait-on à l’UZ Gasthuisberg et comment fait-on à Leuven en général?

L’hôpital  compte quelques 8000 membres du personnel et a plusieurs centaines d’admission par jour, sans compter les consultations et les visites aux patients. Il a deux entrées, l’une sur une des autoroutes les plus chargées de Flandres et l’autre, sur une  ville qui compte 92.000 habitants, avec aux alentours, plusieurs parcs d’activités florissants. (Wavre ne compte que 32.000 habitants).  Et pourtant, cela fonctionne. Sans doute par une politique volontariste de mobilité.

Alors que la situation autoroutière est finalement similaire à celle de Wavre, Leuven ne semble pas demander à la région flamande un contournement Est. Mais elle a développé un réseau de transport en commun efficace. Atteindre l’hôpital en bus n’est pas vraiment un problème, avec un lien rapide pour la gare.
Les zonings d’Haasrode sont reliés par des bus à la ville tous les ¼ d’heure si l’on en croit la littérature et une politique active de mobilité est menée. 
(Voir par exemple ceci)

L'auteur de l'étude admet donc qu'il y a une alternative crédible au contournement, mais qui n'offre pas un accès général supplémentaire pour résoudre les problèmes d’accessibilité et de sécurité. Etrange, parce que le zoning a plusieurs voies d'accès dont certaines à grand gabarit de manière très similaire à d'autres (grands) zonings. L'auteur parle aussi de sécurité. Alors nous avons fait des recherches dans son étude sur le mot "sécurité" qui concerne beaucoup de secteurs, mais essentiellement la sécurité routière et donc la sécurité du trafic ce à quoi semble satisfaire l'alternative en question.
 
L'auteur y admet à plusieurs reprises que cette alternative "est susceptible de pouvoir absorber les flux de trafic attendus dans le cadre du développement des terrains inscrits en zone d’activité économique au plan de secteur". Mais il regrette que "tout développement supplémentaire du parc d’activité serait compromis". Le long du nouveau contournement, peut-être? (p360)  Il parle à juste titre de remontées de files sur la E411 mais évoque rapidement une potentielle mise à 4 voies de la E411, alors que cette mise à 4 voies semble être acquise. (p353)

L'argument massue est que le contournement offrira "une alternative efficace en matière d’itinéraire en cas de problème spécifique sur la N257 et sur l’E411" (p304). Et s'il y a un problème à la sortie de Louvain-la-Neuve, on fait quoi ? Et s'il y a un problème n'importe où, sur notre réseau routier particulièrement dense, on fait quoi? On double systématiquement les infrastructures ? (La SNCB, quand la ligne Bruxelles-Ottignies est coupée, fait passer ses trains par Leuven). 
 
Et pour achever l’ouvrage, il nous dit que cette alternative ne pourra voir le jour tout de suite. Etrange quand on sait que cette alternative est déjà budgétisée et coûte moins d’un tiers du contournement. (confirmé le 13 décembre en séance publique à Wavre par Jean-Marc Jadot (Directeur f.f.))

Tous ces arguments en faveur du contournement, certes bien pensés, ne sont pas convaincants.
Mettons plutôt en place cette alternative bien réelle, bien moins coûteuse et ayant beaucoup moins d’impacts environnementaux que le contournement, comme le montre le tableau ci-dessous, alors qu’elle atteint les objectifs officiellement assignés selon l'auteur de l'étude.

 

Budgets prévus

Mise à quatre bandes du tronçon de la chaussée des Collines, entre le giratoire avec la N4 et GSK

   Peu d'impacts environnementaux
Projet en cours de réalisation, repris dans le plan infrastructures 2016-2019 - Budget : 1,8 M€,  engagé pour 1,9 M€ En voie d'achévement

Aménagement de la sortie 5 Bierges sur la E411, afin d’éliminer les files de voitures

  Impacts environnementaux modérés sur une zone déjà dédiée au transport
Projet repris dans le plan infrastructures 2016-2019
Le projet prévoit la création d’un nouveau pont, permettant d’éviter les croisements de véhicules tels qu’ils existent aujourd’hui sur le pont actuel.
Le projet comportera en outre :
  • la création d’un parking « kiss & ride » à la station-service permettant de déposer les élèves de l’école du Verseau toute proche ;
  • la création d’un parking de covoiturage.
 prévu 7,3 M€ en cours d'étude
confirmé le 13 décembre en séance publique à Wavre par Jean-Marc Jadot (Directeur f.f.)

Contournement nord de Wavre

  Impacts environnementaux très importants sur des zones à grande qualité biologique
Budget : 15 M€ SOWALFINAL 3 + 11,9 M€ SOWALFINAL 2 du volet « routes de l’emploi »  prévu 26,9 M€  à l'enquête

Budget total pour desservir le zoning

 36 M€  
     

D'autres informations similaires




 
Modèle several3 par Net-Tec Internet Solutions Adapté pour ViaBloga par Alexandre Fontenaille.